• JE TROUVE MA FORMATION

Soins palliatifs et accompagnement à la fin de vie

Edité le 17 mai 2018 par Formavenir Performances

Formation


Dans le cadre du plan national "Soins Palliatifs 2015-2018" la HAS a élaboré une série de travaux sur l’accompagnement de la fin de vie, l’objectif étant de repérer de façon précoce les besoins du patient en respectant ses volontés, ses attentes et ses projets ainsi que ceux de sa famille et de ses proches.

Les travaux de l’HAS sont développés autours de la mise en place d’une démarche palliative à l'hôpital ou au domicile du patient et de la rédaction des directives anticipées.

Les directives anticipées : personne ne veut y penser !

En France, 75% des personnes souhaitent décéder à leur domicile mais seulement 11% des personnes de plus de 50 ans ont rédigé leurs directives anticipées. Personne ne veut en parler, il est difficile d’aborder le sujet. En première ligne, les soignants sont les mieux à mêmes d’inciter les patients à les rédiger. Encore faut-il qu’ils soient à l’aise dans cette démarche, connaissent les outils et sachent accompagner les personnes qui le souhaitent.

Car toute personne majeure peut rédiger ses directives anticipées (DA) : ce sont des instructions écrites qui permettent d’exprimer sa volonté relative à sa fin de vie en ce qui concerne les conditions de la poursuite, de la limitation, de l’arrêt ou du refus de traitement ou d’acte médicaux », « pour le cas où elle serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté » : « ces directives anticipées s’imposent au médecin ». Ces directives sont valables sans limite de temps et peuvent être corrigées ou annulées à tout moment.

La HAS met donc à disposition des professionnels des outils et un guide pour faciliter leur démarche, outils que nous utilisons, travaillons et expérimentons en simulation dans nos formations.

Les soins palliatifs et la SPCMD

En France, seule la moitié des malades nécessitant des soins palliatifs en bénéficie. Pour l’HAS cette situation peut être expliquée par l’inégalité des ressources sanitaires sur le territoire, le manque de formation des professionnels en soins palliatifs, la méconnaissance des lois et des dispositifs existants.

Les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage. Mais en France, seule la moitié des malades en nécessitant en bénéficie. Pourquoi ? Selon la HAS, les ressources sont inégales sur le territoire, mais surtout la méconnaissance des dispositifs existants en sont la cause.

En conséquence, la HAS vient de publir un guide « Parcours de soins » pour venir en aide aux professionnels dans la mise en place d’une sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès (SPCMD). Il décrit les conditions et modalités pratiques de la sédation profonde et continue encadrée par la loi Claeys-Leonetti du 2 février 2016 qui crée de nouveaux droits pour les malades et les personnes en fin de vie.


L’importance de la formation :

Ces recommandations de l’HAS mettent en exergue l’importance de la formation des professionnels sur la fin de vie, les directives anticipées et les soins palliatifs.

Rédiger ses directives anticipées et désigner une personne de confiance sont des droits pour tous les citoyens mais ces démarches peuvent être difficiles, en particulier la réflexion et la rédaction des directives anticipées. Le personnel soignant a un rôle d’information auprès de ses patients concernant les directives et la désignation de la personne de confiance.

Formavenir-Performances met à votre disposition une offre de formation continue complète, vous permettant de vous former, notamment au sein de votre établissement avec la formation : Démarche palliative et accompagnement des patients pour les professionnels en unité spécialisée.

L’ANDPC vient de publier un guide de bonnes pratiques “Recommandations sur les actions de Développement Professionnel Continu dans le champ des soins palliatifs”, par le Pr. Régis AUBRY. Nos formations intègrent ces bonnes pratiques préconisées par le Pr. AUBRY.


 

Ces formations pourraient aussi vous intéresser :

 


Source :

En savoir plus ?


PARTAGER :

CE QUI POURRAIT AUSSI VOUS INTERESSER :