• JE TROUVE MA FORMATION

Les Français et la formation professionnelle

Edité le 19 janvier 2018 par Formavenir Performances

Formation


Le 8 janvier 2018, ELABE a réalisée pour l'Institut Montaigne une étude sur " Les Français et la formation professionnelle ".

Cette étude a permis de mettre en avant les dysfonctionnements du système de formation français actuel. En effet, 57% des Français se considèrent mal informés sur la formation professionnelle, mais aussi, que plus d’un Français sur deux (55%) estime que la formation qu’il a suivie ne répond que partiellement ou pas du tout à ses attentes.

Pour aider le gouvernement actuel dans son projet de réforme de la formation professionnelle, l’institut Montaigne à relevé « les six maux de la formation professionnelle » et expose ses (12) propositions.

L’étude avance six causes du dysfonctionnement du sytème de formation.

  • L’accès à la formation professionnelle est complexe et inégalitaire.
  • Un système très intermédié et déresponsabilisant.
  • Un système de financement de plus en plus confus.
  • Une logique d’individualisation des formations inaboutie.
  • Une évaluation des formations insuffisante.
  • Une sous-utilisation des nouvelles technologies.

Pour répondre à ces causes du dysfonctionnement, l’Institut Montaigne avance « 12 propositions clés pour une véritable réforme de la formation professionnelle », répartissent en quatre axes.

  • Construire un véritable droit à la reconversion professionnelle.
    • Transformer le CPF (Compte Personnel de Formation) en un Capital Emploi Formation (CEF), valorisé en euros et non en heure.
    • Intégrer et financer des actions de conseil en évolution professionnelle, d’accompagnement et de placement dans l’emploi.
    • Créer un système de soutien à la rémunération des salariés en période de formation.
  • Repositionner les OPCA.
    • Clarifier le rôle des OPCA.
    • Instaurer un système de financement redistribution en faveur des TPE et PME.
    • Publier les conventions d’objectifs et de moyens qui lient les OPCA et l’Etat.
  • Renforcer les exigences de transparence et de qualité du marché
    • Créer un système d’accréditation des certifications.
    • Généraliser un « TripAdvisor » de la formation.
    • Intégrer des critères de qualité, de transparence et d’innovation dans la commune publique de formation.
    • Introduire ces critères de qualité ci-dessus dans les critères d’attribution des fonds du PIC.
  • Piloter et évaluer le système
    • Faire de l’Open data une solution à l’évaluation de la performance du système.
    • Créer une agence nationale de la formation professionnelle initiale et continue, sur le modèle du BiBB allemand.

Chez Formavenir Performances nous axons notre développement sur l’intégration du digital Learning comme outil au service des apprentissages. Nous restons convaincus que le présentiel doit rester au coeur des parcours de formation. Les différentes modalités qui s’y ajoutent ne peuvent qu’en renforcer l’impact.

Pour en savoir plus sur nos formations à distance (FOAD) notre équipe est à votre disposition pour vous guider et vous conseiller dans le choix de votre formation.

Source :


PARTAGER :

CE QUI POURRAIT AUSSI VOUS INTERESSER :